loader image

Outil de comparaison et d’évaluation de projets d’ingénierie écologique

modelisation 3 curseur evaluation ingenierie ecologique diagnostic

Dans le vaste domaine de l’ingénierie écologique demeure une difficulté persistante : comment être certain qu’un projet soit bien mené dans le sens de l’ingénierie écologique ? Et s’il y a plusieurs scénarios possibles, comment choisir la meilleure option ?

Ces questions soulèvent des réflexions complexes car il ne s’agit pas de s’assurer que le projet soit uniquement bénéfique pour la nature et l’humain, mais bel et bien de vérifier que les techniques qui découlent de l’ingénierie écologique soient bien présentes dans tel ou tel projet.

Pour s’en assurer, vous avez besoin d’un outil capable de prendre en compte plusieurs paramètres et de modéliser des projets efficacement afin de pouvoir les comparer.

Blue Eco Formations vous propose donc cet outil qui vous aidera à y voir plus clair, telle une modeste lanterne dans un épais brouillard.

En avant !

Pourquoi cet outil de modélisation et quel est son utilité ?

Pour se former et l’utiliser en restauration des écosystèmes

Cet outil est utilisé dans tous nos mastères et plus particulièrement dans l’unité d’enseignement concernant la méthodologie d’élaboration de projets d’ingénierie écologique.

Tous deux trouvent leur utilité dans la création et l’application de stratégie de restauration des écosystèmes.

Cette méthodologie, comme son nom l’indique, sert de guide pratique pour évaluer et/ou mettre en place des projets en écologie. Son objectif est d’articuler les 5 axes de l’ingénierie écologique, selon Eugène P. Odum et William J. Mitsch (des pionniers de cette discipline) dans une méthode la plus efficace possible.

Mais ne nous éparpillons pas, l’explication de cette méthodologie (et celle des 5 axes de l’ingénierie écologique) n’est pas le sujet de cet article. Il s’agit bien de vous présenter un outil capable de comparer les avantages et inconvénients des projets écologiques, de les évaluer et in fine de pouvoir choisir celui qui vous correspond le mieux.

Et justement, l’outil présenté ici s’insère dans cette méthodologie au moment précis où vous devez comparer différents scénarios possibles.

Pour les métiers de l’environnement en gestion de projets

Que cela soit pour des bureaux d’études, des ingénieurs écologues, ou encore des responsables de stratégies environnementales, cet outil permet donc de comparer les projets entre eux, ou les scénarios envisageables, dans le but de choisir l’option se rapprochant le plus possible de l’ingénierie écologique et de vos objectifs.

Mais ce n’est pas tout ! Comme souvent dans la gestion de projet, ces métiers de l’environnement ont besoin d’expliquer les choix possibles de manière simple et compréhensive. Cet outil est donc également conçu pour cet objectif de communication, il vous permet de modéliser vos options.

Vous pouvez présenter les scénarios envisageables modélisés par l’outil grâce à ses diagrammes simples et pertinents, où les différences apparaissent clairement et rapidement.

Ceci facilitera la présentation de votre travail, tout en justifiant vos diverses solutions et stratégies environnementales présentes dans les scénarios.

Le bonus : la prise de décision sera peut-être plus simple.

En effet, les projets possédant des choix simples et évidents sont plutôt rares. La plupart du temps, il n’y a pas de « meilleur scénario », mais plutôt une diversité de scénarios (avec des solutions) présentant chacun leur avantage et leur inconvénient.

Dans ce contexte, comment savoir quel scénario appliquer ? C’est justement là qu’intervient cet outil, alors voyons comment s’en servir.

Méthodologie de l’outil et évaluation des projets écologiques

Les 5 axes de l’ingénierie écologique

Cet outil est basé sur les 5 axes de l’ingénierie écologique que votre projet doit suivre s’il veut conserver les principes fondateurs de l’ingénierie écologique :

Axe 1 : Utiliser les capacités d’auto-organisation des écosystèmes.
Axe 2 : Rendre ses travaux exploitables par la Recherche.
Axe 3 : Adopter une approche systémique.
Axe 4 : Préserver les ressources non renouvelables
Axe 5 : Préserver et restaurer les écosystèmes.

Nous n’allons pas avoir la place suffisante pour résumer le cours d’ingénierie écologique ici, alors pour vous figurer plus simplement ces 5 axes, voyez les comme de véritables valeurs qui permettent de créer et d’évaluer un projet d’ingénierie écologique.

C’est un idéal à mettre en place et la réalité du terrain nous amène souvent à faire des écarts. C’est pourquoi il faut les comprendre et les suivre autant que possible. Adopter ces 5 axes qui distinguent l’ingénierie écologique de l’ingénierie conventionnelle, c’est répondre de manière efficace et durable aux problématiques environnementales.

Protocole, référentiel à suivre et modélisation

Pour utiliser cet outil, votre projet doit répondre au protocole ci-dessous de questions clés, ou de critères importants, s’il veut conserver les principes fondateurs de l’ingénierie écologique. Procédez selon ces étapes :

1. Analyser les différents choix de projets ou scénarios envisageables

Regardez le référentiel ci-dessous (tableau) et analysez les 5 axes en rapport avec vos scénarios. Les questions et critères qui sont associés à chacun des 5 axes vous aident justement à faire correspondre vos scénarios par axes.

Malheureusement nous n’avons pas la place de présenter entièrement ce référentiel ici, seuls 3 axes sont abordés, mais l’ensemble du protocole est enseigné en mastère.
Pour autant, ceci vous permet tout de même de vous servir de l’outil sur ces 3 axes, et surtout de comprendre son principe d’utilisation.

2. Suivre le référentiel et répondre aux critères

Analysez bien chacune des questions, puis faîtes les correspondre avec les projets ou les scénarios à évaluer.

Pour chacun, répondez à toutes les questions de manière la plus spécifique et détaillée possible.

À la fin de cette étape, vous devriez déjà constater des écarts entre vos scénarios. Vous êtes donc déjà capable de vous apercevoir si un choix est plus proche qu’un autre des principes de l’ingénierie écologique.

Mais cela n’est pas forcément lisible et compréhensible rapidement. Il est temps de modéliser tout cela !

3. Modéliser vos résultats pour comparer vos projets

À l’aide de vos résultats et des curseurs ci-dessous, attribuez une note sur 10 (en déplaçant les curseurs) pour chacun des axes. Plus votre scénario suit l’axe en question, meilleure doit être sa note. Aidez-vous des réponses apportées à l’étape précédente.

De manière logique, le scénario qui est le plus en phase avec l’axe concerné devrait avoir une meilleure note que les autres scénarios. La modélisation se réalise ainsi au fur et à mesure des notes attribuées.

Lorsque vous avez fini d’attribuer une note sur chacun des axes, votre modélisation est terminée et le projet obtient une note générale sur 20 (visible en bas à droite, sous la modélisation de type cadran).

Attention : réalisez une capture d’écran pour sauvegarder votre travail (nous n’avons pas déployé de moyens pour enregistrer votre modélisation autrement pour l’instant).

4. Évaluer et communiquer vos résultats

Votre capture d’écran est réalisée pour sauvegarder vos résultats ? Félicitations, vous disposez maintenant d’une modélisation qui peut être communiquée à toutes les parties prenantes décisionnaires de votre projet.

Elle vous permettra de mettre en valeur les différentes solutions et stratégies environnementales, afin de faciliter les réflexions.

Nous espérons que cet outil vous sera utile et vous aidera à mettre en place des projets répondant efficacement aux problématiques environnementales.
Si vous désirez en savoir plus sur cet outil et la méthodologie d’élaboration de projets d’ingénierie écologique, contactez-nous : contact@blue-eco-formations.com.

Protocole de comparaison et d'évaluation de projets d'ingénierie écologique

Indications pour se servir de l’outil et modéliser vos résultats (n’oubliez pas de faire une capture d’écran pour les sauvegarder).

  • Projets : ajoutez un projet en cliquant sur le bouton gris « ajouter un projet ». Pour passer d’un projet à l’autre, il vous suffit de cliquer sur son nom. Les curseurs changent de couleur pour vous indiquer que vous êtes bien dans le bon projet. Il n’est actuellement pas possible de supprimer un projet, vous devez recharger la page.
  • Coefficient : vous remarquez sous les titres de chaque axe un champ éditable où il est écrit le chiffre « 1 ». Ce chiffre correspondant au coefficient d’importance que vous souhaitez donner à un axe(s).
    En effet, dans votre projet, il est possible qu’un axe soit vraiment plus important que les autres. Ainsi, en changeant le coefficient, vous pouvez faire en sorte que la note définie par le curseur possède davantage de poids.
  • Renommer / Afficher / Masquer : vous pouvez renommer les projets double-cliquant sur leurs titres respectifs, ou bien les masquer du diagramme en cliquant sur leur nom en bas du diagramme.
  • Diagramme par aire : vous pouvez faire pivoter le diagramme en maintenant votre clic. Vous pouvez également zoomer dans ce diagramme et réinitialiser la vue en double-cliquant à l’intérieur.

Articles en lien :

Detection des pollutions et analyse eau

Outils et protocoles des Bioindicateurs

Les bioindicateurs sont utilisés pour détecter la pollution environnementale par les analystes environnementaux, les ingénieurs analyste de l’air ou de l’eau, ou encore les agents de surveillance Écologie marine et eaux douces, etc.

Lire la suite...

Recevez votre documentation gratuite

Abonnez-vous à nos travaux de recherche dans la grande bibliothèque de la Nature 🦉 !