loader image

Bachelor Éco-Manager en Biodiversité et Stratégies Environnementales

Niveau BAC + 3
Prochaine session : dans 2 mois

formations certifiees

Formations certifiées
avec stages sur
le terrain

Créées par des entreprises et avec de réelles compétences employables.

professeur-particulier

Suivi pédagogique
professionnel

Nos professeurs experts dans leur domaine vous accompagnent tout au long de votre formation.

Cours en ligne
et outils pratiques

Apprenez à votre rythme et exercez-vous sur le terrain pour maitriser les outils.

solutions-financement-formation

Programmes adaptés
au monde du travail

Stages et formations reconnus des entreprises partenaires et du système de crédits ECTS.

Partenaires

Devenez
Éco-Manager

L’Éco-Manager dispose de compétences majeures en biodiversité et ingénierie écologique pour mener à bien des projets d’entreprises, de collectivités ou d’associations.

Métier connecté à la Nature, l’Éco-Manager dispose de compétences de plus en plus recherchées par le marché du travail, aujourd’hui demandeur de profils maîtrisant des compétences environnementales.

Sa polyvalence et son large périmètre d’actions lui permettent de comprendre l’intégralité des enjeux d’un projet écologique. 

Ainsi, il peut mener des équipes pour développer ses stratégies environnementales, en lien avec les 17 Objectifs du Développement Durable (ODD) établis par le Gouvernement et en utilisant les outils qu’il a appris à maîtriser durant sa formation.

Formé·e à la prise de décision et à la gestion de projet, l’Éco-Manager améliore la structure dans laquelle il travaille, ou celle qu’il a créée, en proposant par exemple des stratégies pour économiser les ressources, pour optimiser le cycle de vie d’un produit, pour valoriser la biodiversité et les actions menées.

Liste du matériel
offert dans la formation :

Microscope Digital 🔬

microscope eco-manager

Détecteur de pollutions de l'air 📊

detecteur de pollutions air eco-manager

Livres de compétences 📚

livres formation eco-manager

Maîtrisez les mêmes outils
utilisés par les métiers de l'Environnement

  • Utiliser des clés de détermination et les outils de classification pour identifier les espèces spécifiques et comprendre les interdépendances entre les êtres vivants.

     

  • Évaluer la qualité d’un milieu grâce à des indices biologiques normalisés (organismes cibles : diatomées, micro-organismes aquatiques, plantes bio-indicatrices). Vous pourrez approfondir ces compétences grâce au Mastère Ingénierie Écologique option Gestion et Restauration des Écosystèmes.
  • Maîtriser les outils et méthodes d’analyse et d’évaluation des risques industriels et naturels.

  • Utiliser le protocole en 6 étapes d’interaction et restauration d’un écosystème.

  • Découvrir l’outil d’analyse du pollen pour étudier l’histoire de l’environnement et établir des stratégie de préservation des pollinisateurs.

  • Apprendre à maîtriser la boite à outil des élu⸱e⸱s, qui vous permettra d’apporter votre expertise à la décision de politiques publiques.

  • Maitriser l’outil du Protocole de Gestion de l’Eau en 6 étapes et l’utiliser comme levier pour établir de nouvelles stratégies de gestion des ressources.

  • Utiliser les outils de calculs d’empreintes carbones en fonction des SCOPE 1, 2 et 3 et créer des stratégies pour réduire la consommation d’énergie, de ressources primaires, d’eau…etc.

Tous ces outils permettent à l’Éco-Manager d’organiser les changements internes de structures, et font de lui un métier d’avenir recherché par les entreprises pour s’intégrer dans la transition écologique.

corail blue eco formations

Programme et objectifs

Bachelor en 3 ans
(ou moins selon votre rythme)

1 - Démarrer le programme

En ligne

PROGRAMME DE LA PREMIÈRE ANNÉE :

– Relever les enjeux du dérèglement climatique liés aux ressources en eau.
– Découvrir les grands cycles biogéochimiques et comprendre quels sont les dérèglements qu’apportent les activités anthropiques.
– Maitriser l’outil du Protocole de Gestion de l’Eau en 6 étapes et l’utiliser comme levier pour établir de nouvelles stratégies de gestion des ressources.

– Comprendre l’écosystème pour participer à sa gestion ou à sa restauration.
– Observer l’évolution d’un milieu et mener une réflexion d’amélioration continue de sa gestion.
– Savoir repérer les différents écosystèmes en milieu naturel, rural ou urbain.
– Connaître les différentes relations qui s’opèrent dans un écosystème.
– De l’observation jusqu’à l’intervention dans un écosystème, maîtriser l’outil du Protocole d’Interaction avec un Écosystème en 6 étapes, pour le préserver et s’initier à sa restauration.

– Savoir identifier, étudier une espèce pour connaître son histoire et comprendre le “sens” de son évolution.
– Découvrir le principe du cycle de vie.
– Faire le lien entre les différentes espèces et comprendre la classification.
– Découvrir l’importance de la zoologie pour la recherche ou la gestion de la biodiversité.
– Maîtriser les bases nécessaires de phylogénie, de biologie et d’identification morphologiques des principaux groupes animaux.
– Découvrir la structure et le fonctionnement du vivant en partant de l’atome jusqu’aux écosystèmes, à travers la biologie végétale, animale, cellulaire et moléculaire.
– Maîtriser les outils d’identification d’une espèce végétale ou animale grâce aux clés de détermination.

– Apprendre à trouver et à organiser l’information.
– Vérifier les sources et développer des techniques de rédaction (projets, rapports, mémoires…).

– Découvrir les acteurs et leviers du Développement Durable et intégrer ses limites.
– Initiation aux outils de calculs d’émissions de carbone et d’empreinte écologique.
– Connaître les Objectifs du Développement Durable (ODD) pour comprendre les enjeux écologiques, sociaux et économiques.
– Maîtriser l’outil Agenda 21 pour mettre en place des démarches de développement durable en collectivité ou en entreprise.

Apprendre à développer l’outil Plan Climat Air Énergie et Territoire (PCAET) en élaborant un plan d’actions pour :
– détecter la pollution dans l’air (maîtrise de l’outil détecteur)
– réduire les émissions de gaz à effet de serre,
– lutter et s’adapter au changement climatique en cours,
– renforcer la sobriété énergétique,
– développer les énergies renouvelables,
– améliorer la qualité de l’air, de l’eau, des sols.

– Découvrir l’outil d’analyse du pollen pour étudier l’histoire de l’environnement et établir des stratégie de préservation des pollinisateurs.
– Grâce à l’analyse microscopique du pollen, découvrir les données que contiennent les sols et l’importance de les préserver.

– S’accomplir personnellement, prendre confiance dans ses capacités professionnelles.
– Individuel ou collectif (selon votre choix).
– Apprendre à être autonome ou à travailler à plusieurs.
– Apprendre à chercher et synthétiser de l’information.
– Faire des liens entre les différentes disciplines de la formation.
– Savoir démarcher des professionnels.

Évaluation continue, devoirs à rendre à la fin de chaque Unité d'Enseignement.

PROGRAMME DE LA DEUXIÈME ANNÉE :

– Repenser le fonctionnement de notre société au développement exponentiel dans un monde aux ressources limitées.
– Découvrir comment notre société répond aux besoins alimentaires de la population au fil du temps et de la démographie.
– Étudiez l’agroécologie comme alternative à l’agriculture intensive.

– Apprendre la médiation scientifique : rendre accessible un savoir-faire complexe et réaliser des contenus de vulgarisation à destination du grand public.
– Organiser un événement écoresponsable véhiculant des valeurs cohérentes et une image pertinente.
– Déceler les limites environnementales et sociales et agir efficacement sur les impacts liés à l’événementiel en privilégiant des solutions respectueuses de l’environnement.

– Définir les différents types de climats pour identifier les ressources présentes et absentes des territoires.
– Comprendre la relation de cause à effet du changement climatique et des enjeux que ces modifications apportent pour la biodiversité et l’humain.
– Comprendre les catastrophes naturelles et analyser les risques croissants d’une société en expansion sur des territoires sensibles.
– Maîtriser les outils et méthodes d’analyse et d’évaluation des risques industriels et naturels.

– Déterminer et maîtriser nos impacts de l’échelle individuelle à mondiale.
– Initiation à l’outil du bilan d’émissions carbone.
– Prendre en compte l’impact de la pollution sur les individus, les populations, les écosystèmes et sur les équilibres dynamiques qui les caractérisent.
– Découvrir l’écotoxicologie et évaluer ses risques méthodologiquement.

– Étudier le domaine de la Transition Écologique, Sociale et Solidaire, ses acteurs, les modes opératoires, les changements, les responsabilités.
– Découvrir les nouvelles attentes de gouvernance à travers les valeurs de Solidarité, la Participation Citoyenne et certains principes du code de l’Environnement.

– Comprendre le fonctionnement des océans et leur état écosystémique.
– Définir comment les ressources marines sont reliées à la majorité des enjeux écologiques et économiques.

– Identifier les enjeux de la Transition Écologique en particulier sur le volet énergétique.
– Faire le point sur les nouvelles technologies, leurs avantages et leurs limites.
– Diagnostiquer des situations, des enjeux environnementaux, sociaux et économiques.
– S’initier au Diagnostic de Performance Énergétique (DPE).

– S’accomplir personnellement, prendre confiance dans ses capacités professionnelles.
– Individuel ou collectif (selon votre choix).
– Apprendre à être autonome ou à travailler à plusieurs.
– Apprendre à chercher et synthétiser de l’information.
– Faire des liens entre les différentes disciplines de la formation.
– Savoir démarcher des professionnels.

Évaluation continue, devoirs à rendre à la fin de chaque Unité d'Enseignement.

PROGRAMME DE LA TROISIÈME ANNÉE :

Mettre en place des stratégies environnementales dans un contexte de crise écologique mondiale pour :

– préserver et favoriser la biodiversité,
– économiser les ressources en eau, les énergies,
– répondre aux enjeux sociaux,
– redéfinir la gestion de l’espace,
– développer de nouvelles économies,
– maîtriser ses impacts sur l’environnement.

Savoir faire un diagnostic de situation grâce à la récolte de données.

Maîtriser un outil de cartographie SIG pour gérer des stratégies environnementales.

S’initier aux différents types de modélisation comme outils d’intégration des processus écologiques.

– Développer une vision globale.
– Savoir anticiper et organiser les délais, les performances et les contraintes.
– Maitriser des outils d’appréciation des enjeux et de prise de décisions.
– S’appuyer sur le partage du retour d’expérience.

– Comprendre et prendre en compte le fonctionnement du vivant en fonction des actions anthropiques sur un milieu.
– Maîtriser l’audit d’évaluation de la gestion d’un espace naturel.
– Connaître ces espaces pour évaluer l’ampleur des actions à mener à toutes les échelles afin de sauvegarder le patrimoine naturel et favoriser la biodiversité.

Se repérer à travers les différentes mutations de la Société et s’inscrire dans chaque domaine afin de :

– Repérer les freins et les moteurs du changement au sein d’une structure.
– Identifier les enjeux de la Transition Écologique.
– Apporter une vision transversale des projets à mener.
– Développer des stratégies de développement durable.
– Diagnostiquer des situations, enjeux environnementaux, sociaux et économiques.
– Maîtriser les outils de la transition écologique (bilan d’émission de gaz à effet de serre, Normes ISO 26000, boîte à outils des élus, économie circulaire, analyse du cycle de vie).

– Maîtriser des outils d’évaluation de la qualité de l’eau grâce à l’analyse au microscope des organismes bio-indicateurs (IBGN et IBD).
– Identifier les différentes sources de pollutions.
– Élaborer des stratégies pour réduire et éviter les pollutions.
– Préserver la santé de l’Environnement dans tous les lieux : dans un milieu naturel, dans des locaux privés ou publics.
– Étudier et analyser des phénomènes naturels ou anthropiques.

– Maîtriser l’outil d’évaluation de la qualité des sols grâce aux plantes bio-indicatrices.
– Développer ses stratégies en prenant en compte la vie du sol et de ses habitants.
– Définir les besoins des plantes en fonction de leurs carences.
– Identifier la vie des sols.
– Connaître la composition d’un sol.

– Maîtriser l’outil de création d’une monnaie locale.
– Découvrir les différents types d’économies qui s’inscrivent dans les réponses à la Transition Écologique.
– Comprendre le fonctionnement de l’économie circulaire et l’écologie industrielle.
– Définir les valeurs et les mécanismes de l’écologie sociale et solidaire dans un contexte bioéconomique.

– S’accomplir personnellement, prendre confiance dans ses capacités professionnelles.
– Individuel ou collectif (selon votre choix).
– Apprendre à être autonome ou à travailler à plusieurs.
– Apprendre à chercher et synthétiser de l’information.
– Faire des liens entre les différentes disciplines de la formation.
– Savoir démarcher des professionnels.

Évaluation continue : devoirs à rendre à chaque UE pour validation du Bachelor.​

2 - Prêt·e pour un stage

Sur place

À la fin de chaque année, vous pourrez trouver un stage par vos soins, ou choisir 1 stage parmi ceux que nous proposons avec nos partenaires. Le stage n’est pas obligatoire pour la validation du Bachelor.

Aller plus loin avec un Mastère niveau BAC + 5

En ligne 

Des options sont disponibles pour augmenter vos compétences et la valeur de votre profil avec nos Mastères :

Frais de scolarité pour 1 an

À partir de :

244€*

* En 10 mensualités de 244€, ou bien avec un paiement en une seule fois, soit 2350€  / an (+ frais de dossier 90€).

Découvrez les solutions de financement possibles :

Étudiant·e, salarié·e ou demandeur·se d’emploi, il y a des aides adaptées à votre situation pour faire financer votre formation. L’école met aussi à disposition des nouvelles bourses d’études.

Inscription et prérequis

Admission en 1ère année :
Être titulaire du BAC, ou dans l’année d’obtention du BAC.

Admission en 2ème année :
Être titulaire ou dans l’année d’obtention d’un BAC+1 (60 ECTS acquis).

Admission en 3ème année :
Être titulaire ou dans l’année d’obtention d’un BAC+2 (120 ECTS acquis).

Ouvert aux personnes en réorientation d’études, ou en reconversion professionnelle (avec une remise à niveau si nécessaire). Formation possible par module(s) à la carte.

Prenez un RDV afin que nous puissions étudier votre dossier en détail et vérifier votre admissibilité.

Les avis de nos étudiants

Comment ont-ils réussi
avec Blue Eco Formations ?

Les débouchés et évolutions

Et après la formation ?

formation certifiee

Après avoir obtenu votre diplôme, vous pourrez poursuivre vos études supérieures ou bien évoluer dans le monde professionnel.

Salarié⸱e ou indépendant⸱e, vous exercerez dans des structures variées : bureau d’étude, agence territoriale, collectivités territoriales, associations, ONG, entreprises spécialisées dans le développement durable, l’innovation, ou encore la régénération des écosystèmes…

Ci-dessous une liste non-exhaustive de métiers concernés :

  • Responsable du service environnement en entreprises, collectivités territoriales, associations, ONG…
  • Chargé⸱e de projets, études, missions en Développement Durable.
  • Expert⸱e en stratégies RSE.
  • Technicien⸱ne Trame Bleue et Verte.
  • Chargé⸱e de mission Collectivités et transition agricole.
  • Chargé⸱e de projet Environnement et Eco Conception.
  • Consultant·e en environnement.
  • Responsable gestion et valorisation des déchets.
  • Référent·e Qualité Environnement et Développement Durable.
  • Chargé·e d’études Aménagement et environnement
  • Ingénieur·e qualité de l’air.
  • Technico-commercial·e environnement.
  • Expert⸱e efficacité énergétique.

Bachelor Éco-Manager
en Biodiversité et Stratégies
Environnementales

Niveau BAC + 3 | Prochaine session : dans 2 mois

formations certifiees

Formations certifiées,
stages sur le terrain

Créées par des entreprises et avec de réelles compétences employables.

professeur-particulier
Suivi pédagogique
professionnel

Nos professeurs experts dans leur domaine vous accompagnent tout au long de votre parcours.

Cours en ligne
et outils pratiques

Apprenez à votre rythme et exercez-vous sur le terrain pour maitriser les compétences.

solutions-financement-formation
Programmes adaptés au monde du travail

Stages et formations reconnus des entreprises partenaires et du système de crédits ECTS

Partenaires de formations

Devenez Éco-Manager

L’Éco-Manager dispose de compétences majeures en biodiversité et ingénierie écologique pour mener à bien des projets d’entreprises, de collectivités ou d’associations.

Métier connecté à la Nature, l’Éco-Manager dispose de compétences de plus en plus recherchées par le marché du travail, aujourd’hui demandeur de profils maîtrisant des compétences environnementales.

Sa polyvalence et son large périmètre d’actions lui permettent de comprendre l’intégralité des enjeux d’un projet écologique. 

Ainsi, il peut mener des équipes pour développer ses stratégies environnementales, en lien avec les 17 Objectifs du Développement Durable (ODD) établis par le Gouvernement et en utilisant les outils qu’il a appris à maîtriser durant sa formation.

Formé·e à la prise de décision et à la gestion de projet, l’Éco-Manager améliore la structure dans laquelle il travaille, ou celle qu’il a créée, en proposant par exemple des stratégies pour économiser les ressources, pour optimiser le cycle de vie d’un produit, pour valoriser la biodiversité et les actions menées.

Liste du matériel offert dans la formation :

Microscope Digital 🔬

microscope eco-manager

Détecteur de pollutions dans l'air 📊

detecteur de pollutions air eco-manager

Livres pour approfondir vos compétences 📚

livres formation eco-manager

Maitrisez les mêmes outils utilisés
par les métiers de l'Environnement

    • Utiliser des clés de détermination et les outils de classification pour identifier les espèces spécifiques et comprendre les interdépendances entre les êtres vivants.

    • Évaluer la qualité d’un milieu grâce à des indices biologiques normalisés (organismes cibles : diatomées, micro-organismes aquatiques, plantes bio-indicatrices). Vous pourrez approfondir ces compétences grâce au Mastère Ingénierie Écologique, option Gestion et Restauration des écosystèmes.

    • Maîtriser les outils et méthodes d’analyse et d’évaluation des risques industriels et naturels.

    • Utiliser le protocole en 6 étapes d’interaction et restauration d’un écosystème.

    • Découvrir l’outil d’analyse du pollen pour étudier l’histoire de l’environnement et établir des stratégie de préservation des pollinisateurs.

    • Maitriser l’outil du Protocole de Gestion de l’Eau en 6 étapes et l’utiliser comme levier pour établir de nouvelles stratégies de gestion des ressources.

    • Apprendre à maîtriser la boite à outil des élu⸱e⸱s, qui vous permettra d’apporter votre expertise à la décision de politiques publiques.

    • Utiliser les outils de calculs d’empreintes carbones en fonction des SCOPE 1, 2 et 3 et créer des stratégies pour réduire la consommation d’énergie, de ressources primaires, d’eau…etc.

Tous ces outils permettent à l’Éco-Manager d’organiser les changements internes de structures, et font de lui un métier d’avenir recherché par les entreprises pour s’intégrer dans la transition écologique.

corail blue eco formations
corail blue eco formations

Programme et objectifs du Bachelor Éco-Manager (Bac + 3)

Bachelor en 3 ans (ou moins, selon votre rythme)

1 - Démarrer le programme

En ligne

PROGRAMME ET OBJECTIFS PREMIÈRE ANNÉE :

– Relever les enjeux du dérèglement climatique liés aux ressources en eau.
– Découvrir les grands cycles biogéochimiques et comprendre quels sont les dérèglements qu’apportent les activités anthropiques.
– Maitriser l’outil du Protocole de Gestion de l’Eau en 6 étapes et l’utiliser comme levier pour établir de nouvelles stratégies de gestion des ressources.

– Comprendre l’écosystème pour participer à sa gestion ou à sa restauration.
– Observer l’évolution d’un milieu et mener une réflexion d’amélioration continue de sa gestion.
– Savoir repérer les différents écosystèmes en milieu naturel, rural ou urbain.
– Connaître les différentes relations qui s’opèrent dans un écosystème.
– De l’observation jusqu’à l’intervention dans un écosystème, maîtriser l’outil du Protocole d’Interaction avec un Écosystème en 6 étapes, pour le préserver et s’initier à sa restauration.

– Savoir identifier, étudier une espèce pour connaître son histoire et comprendre le “sens” de son évolution.
– Découvrir le principe du cycle de vie.
– Faire le lien entre les différentes espèces et comprendre la classification.
– Découvrir l’importance de la zoologie pour la recherche ou la gestion de la biodiversité.
– Maîtriser les bases nécessaires de phylogénie, de biologie et d’identification morphologiques des principaux groupes animaux.
– Découvrir la structure et le fonctionnement du vivant en partant de l’atome jusqu’aux écosystèmes, à travers la biologie végétale, animale, cellulaire et moléculaire.
– Maîtriser les outils d’identification d’une espèce végétale ou animale grâce aux clés de détermination.

– Apprendre à trouver et à organiser l’information.
– Vérifier les sources et développer des techniques de rédaction (projets, rapports, mémoires…).

– Découvrir les acteurs et leviers du Développement Durable et intégrer ses limites.
– Initiation aux outils de calculs d’émissions de carbone et d’empreinte écologique.
– Connaître les Objectifs du Développement Durable (ODD) pour comprendre les enjeux écologiques, sociaux et économiques.
– Maîtriser l’outil Agenda 21 pour mettre en place des démarches de développement durable en collectivité ou en entreprise.

Apprendre à développer l’outil Plan Climat Air Énergie et Territoire (PCAET) en élaborant un plan d’actions pour :
– détecter la pollution dans l’air (maîtrise de l’outil détecteur)
– réduire les émissions de gaz à effet de serre,
– lutter et s’adapter au changement climatique en cours,
– renforcer la sobriété énergétique,
– développer les énergies renouvelables,
– améliorer la qualité de l’air, de l’eau, des sols.

– Découvrir l’outil d’analyse du pollen pour étudier l’histoire de l’environnement et établir des stratégie de préservation des pollinisateurs.
– Grâce à l’analyse microscopique du pollen, découvrir les données que contiennent les sols et l’importance de les préserver.

– S’accomplir personnellement, prendre confiance dans ses capacités professionnelles.
– Individuel ou collectif (selon votre choix).
– Apprendre à être autonome ou à travailler à plusieurs.
– Apprendre à chercher et synthétiser de l’information.
– Faire des liens entre les différentes disciplines de la formation.
– Savoir démarcher des professionnels.

Évaluation continue, devoirs à rendre à la fin de chaque Unité d'Enseignement.

PROGRAMME ET OBJECTIFS DEUXIÈME ANNÉE :

– Repenser le fonctionnement de notre société au développement exponentiel dans un monde aux ressources limitées.
– Découvrir comment notre société répond aux besoins alimentaires de la population au fil du temps et de la démographie.
– Étudiez l’agroécologie comme alternative à l’agriculture intensive.

– Apprendre la médiation scientifique : rendre accessible un savoir-faire complexe et réaliser des contenus de vulgarisation à destination du grand public.
– Organiser un événement écoresponsable véhiculant des valeurs cohérentes et une image pertinente.
– Déceler les limites environnementales et sociales et agir efficacement sur les impacts liés à l’événementiel en privilégiant des solutions respectueuses de l’environnement.

– Définir les différents types de climats pour identifier les ressources présentes et absentes des territoires.
– Comprendre la relation de cause à effet du changement climatique et des enjeux que ces modifications apportent pour la biodiversité et l’humain.
– Comprendre les catastrophes naturelles et analyser les risques croissants d’une société en expansion sur des territoires sensibles.
– Maîtriser les outils et méthodes d’analyse et d’évaluation des risques industriels et naturels.

– Déterminer et maîtriser nos impacts de l’échelle individuelle à mondiale.
– Initiation à l’outil du bilan d’émissions carbone.
– Prendre en compte l’impact de la pollution sur les individus, les populations, les écosystèmes et sur les équilibres dynamiques qui les caractérisent.
– Découvrir l’écotoxicologie et évaluer ses risques méthodologiquement.

– Étudier le domaine de la Transition Écologique, Sociale et Solidaire, ses acteurs, les modes opératoires, les changements, les responsabilités.
– Découvrir les nouvelles attentes de gouvernance à travers les valeurs de Solidarité, la Participation Citoyenne et certains principes du code de l’Environnement.

– Comprendre le fonctionnement des océans et leur état écosystémique.
– Définir comment les ressources marines sont reliées à la majorité des enjeux écologiques et économiques.

– Identifier les enjeux de la Transition Écologique en particulier sur le volet énergétique.
– Faire le point sur les nouvelles technologies, leurs avantages et leurs limites.
– Diagnostiquer des situations, des enjeux environnementaux, sociaux et économiques.
– S’initier au Diagnostic de Performance Énergétique (DPE).

– S’accomplir personnellement, prendre confiance dans ses capacités professionnelles.
– Individuel ou collectif (selon votre choix).
– Apprendre à être autonome ou à travailler à plusieurs.
– Apprendre à chercher et synthétiser de l’information.
– Faire des liens entre les différentes disciplines de la formation.
– Savoir démarcher des professionnels.

Évaluation continue, devoirs à rendre à la fin de chaque Unité d'Enseignement.

PROGRAMME ET OBJECTIFS TROISIÈME ANNÉE :

Mettre en place des stratégies environnementales dans un contexte de crise écologique mondiale pour :

– préserver et favoriser la biodiversité,
– économiser les ressources en eau, les énergies,
– répondre aux enjeux sociaux,
– redéfinir la gestion de l’espace,
– développer de nouvelles économies,
– maîtriser ses impacts sur l’environnement.

Savoir faire un diagnostic de situation grâce à la récolte de données.

Maîtriser un outil de cartographie SIG pour gérer des stratégies environnementales.

S’initier aux différents types de modélisation comme outils d’intégration des processus écologiques.

– Développer une vision globale.
– Savoir anticiper et organiser les délais, les performances et les contraintes.
– Maitriser des outils d’appréciation des enjeux et de prise de décisions.
– S’appuyer sur le partage du retour d’expérience.

– Comprendre et prendre en compte le fonctionnement du vivant en fonction des actions anthropiques sur un milieu.
– Maîtriser l’audit d’évaluation de la gestion d’un espace naturel.
– Connaître ces espaces pour évaluer l’ampleur des actions à mener à toutes les échelles afin de sauvegarder le patrimoine naturel et favoriser la biodiversité.

Se repérer à travers les différentes mutations de la Société et s’inscrire dans chaque domaine afin de :

– Repérer les freins et les moteurs du changement au sein d’une structure.
– Identifier les enjeux de la Transition Écologique.
– Apporter une vision transversale des projets à mener.
– Développer des stratégies de développement durable.
– Diagnostiquer des situations, enjeux environnementaux, sociaux et économiques.
– Maîtriser les outils de la transition écologique (bilan d’émission de gaz à effet de serre, Normes ISO 26000, boîte à outils des élus, économie circulaire, analyse du cycle de vie).

– Maîtriser des outils d’évaluation de la qualité de l’eau grâce à l’analyse au microscope des organismes bio-indicateurs (IBGN et IBD).
– Identifier les différentes sources de pollutions.
– Élaborer des stratégies pour réduire et éviter les pollutions.
– Préserver la santé de l’Environnement dans tous les lieux : dans un milieu naturel, dans des locaux privés ou publics.
– Étudier et analyser des phénomènes naturels ou anthropiques.

– Maîtriser l’outil d’évaluation de la qualité des sols grâce aux plantes bio-indicatrices.
– Développer ses stratégies en prenant en compte la vie du sol et de ses habitants.
– Définir les besoins des plantes en fonction de leurs carences.
– Identifier la vie des sols.
– Connaître la composition d’un sol.

– Maîtriser l’outil de création d’une monnaie locale.
– Découvrir les différents types d’économies qui s’inscrivent dans les réponses à la Transition Écologique.
– Comprendre le fonctionnement de l’économie circulaire et l’écologie industrielle.
– Définir les valeurs et les mécanismes de l’écologie sociale et solidaire dans un contexte bioéconomique.

– S’accomplir personnellement, prendre confiance dans ses capacités professionnelles.
– Individuel ou collectif (selon votre choix).
– Apprendre à être autonome ou à travailler à plusieurs.
– Apprendre à chercher et synthétiser de l’information.
– Faire des liens entre les différentes disciplines de la formation.
– Savoir démarcher des professionnels.

Évaluation continue, devoirs à rendre à chaque UE pour validation du Bachelor.

2 - Prêt·e pour un stage sur le terrain

Sur place

À la fin de chaque année, vous pourrez trouver un stage par vos soins, ou choisir 1 stage parmi ceux que nous proposons avec nos partenaires. Le stage n’est pas obligatoire pour la validation du Bachelor.

3 - Aller plus loin avec un Mastère niveau BAC + 5

En ligne

Des options sont disponibles pour augmenter vos compétences et la valeur de votre profil avec nos Mastères :

Frais de scolarité pour 1 an

À partir de :

244€*

* En 10 mensualités de 244€, ou bien avec un paiement en une seule fois, soit 2350€ / an (+ frais de dossier 90€).

Découvrez les solutions de financement possibles :

Étudiant·e, salarié·e ou demandeur·se d’emploi, il y a des aides adaptées à votre situation pour faire financer votre formation. L’école met aussi à disposition des nouvelles bourses d’études.

Inscription et prérequis

Admission en 1ère année :
Être titulaire du BAC, ou dans l’année d’obtention du BAC.

Admission en 2ème année :
Être titulaire ou dans l’année d’obtention d’un BAC+1 (60 ECTS acquis).

Admission en 3ème année :
Être titulaire ou dans l’année d’obtention d’un BAC+2 (120 ECTS acquis).

Ouvert aux personnes en réorientation d’études, ou en reconversion professionnelle (avec une remise à niveau si nécessaire). Formation possible par module(s) à la carte.

Prenez un RDV afin que nous puissions étudier votre dossier en détail et vérifier votre admissibilité.

Nos étudiants témoignent

Comment ont-ils réussi avec Blue Eco Formations ?

Les débouchés et évolutions

Et après la formation ?

formation certifiee

Après avoir obtenu votre diplôme, vous pourrez poursuivre vos études supérieures ou bien évoluer dans le monde professionnel.

Salarié⸱e ou indépendant⸱e, vous exercerez dans des structures variées : bureau d’étude, agence territoriale, collectivités territoriales, associations, ONG, entreprises spécialisées dans le développement durable, l’innovation, ou encore la régénération des écosystèmes…

Ci-dessous une liste non-exhaustive de métiers concernés :

  • Responsable du service environnement en entreprises, collectivités territoriales, associations, ONG…
  • Chargé⸱e de projets, études, missions en Développement Durable.
  • Expert⸱e en stratégies RSE.
  • Technicien⸱ne Trame Bleue et Verte.
  • Chargé⸱e de mission Collectivités et transition agricole.
  • Chargé⸱e de projet Environnement et Eco Conception.
  • Consultant·e en environnement.
  • Responsable gestion et valorisation des déchets.
  • Référent·e Qualité Environnement et Développement Durable.
  • Chargé·e d’études Aménagement et environnement
  • Ingénieur·e qualité de l’air.
  • Technico-commercial·e environnement.
  • Expert⸱e efficacité énergétique.

Recevez votre documentation gratuite